Porto

Le temps des voyages m’avait manqué, mais la patience est une vertu paraît-il ! Et pour ce nouvel article, je vous parle d’une belle destination à faire le temps d’un week-end : Porto. J’y ai passé trois jours complets et j’ai découvert plein de belles choses qui je l’espère vous donneront envie d’aller y faire un petit tour.

 

  • A la découverte de Porto :

« C’est l’architecture qui exprime d’abord une civilisation » disait Jacques Ferron. Et de beaux bâtiments, c’est pas ce qu’il manque à Porto, son centre historique est même classé au patrimoine mondial de l’UNESCO ! Vous ne le savez peut-être pas, mais le Portugal est l’un des pays d’Europe où la ferveur religieuse est l’une des plus fortes, alors ici on échappe pas à la règle : il y a beaucoup, beaucoup d’églises ! Ne soyez même pas surpris de croiser dans les rues et sur les murs des immeubles de nombreuses vierges, là-bas c’est un peu une religion (oups… elle était facile celle là !). D’ailleurs, ces églises, comme beaucoup de bâtiments en ville, sont souvent ornés de faïences peintes (en bleu principalement) qu’on appelle : Azulejos. Le hall de la gare São Bento en est recouvert et c’est absolument sublime ! Les dessins fais peuvent être abstraits, mais dans ce cas précis, ils représentent des scènes de vie populaire et les grandes périodes de l’histoire portugaise. Ceux en couleurs, représentent quand à eux l’évolution des moyens de transports dans le pays. 

En dehors, de toutes ces églises Porto est une ville très colorée, les façades des maisons sont la plupart du temps décorées de plein de façons différentes. Et quitter les grandes artères, pour se perdre dans les petites rues, réserve souvent de belles surprises architecturales ! En parlant de grande artère, L’avenidas dos Aliados, est une grande avenue bordée d’imposantes façades de style Beaux-Arts à la française, et qui se termine sur le magnifique hôtel de ville, à voir absolument. Mais aussi, le Palacio da Bolsa, le musée de la photographie (à visiter gratuitement), ou la fameuse librairie Lellos qui a inspiré J.K.Rowling pour son univers Harry Potter puisque qu’elle à vécu à Porto pendant 3 ans (attention l’entrée y est payante maintenant…) et bien d’autres encore. Si tout ça se situe au nord du Douro (le fleuve qui traverse la ville), au Sud c’est une toute autre ambiance. Et pour s’y rendre, il ne faut pas avoir le vertige ! La traversé du Pont Dom Luis I à 45 mètre de hauteur peut s’annoncer difficile pour certains, mais heureusement le métro, le bateau, le téléphérique ou même un deuxième étage plus proche de l’eau fera l’affaire ! Pour les plus courageux évidemment la vue du haut vaut le coup !

Une fois de l’autre côté du pont, vous vous retrouverez à Vila Nova de Gaia, LE quartier de la production du fameux Porto ! De nombreuses usines, avec leurs noms en grandes lettres tel un Hollywood portugais se retrouvent au sud de la ville. Mais avant de faire une petite dégustation, vous pourrez visiter le cloitre da Serra do Pilar qui surplombe la colline et offre une belle vue sur le fleuve. En fin de journée, rien de mieux que de se balader sur l’avenue Diogo Leite, pour contempler les Rabelos, ces bateaux traditionnels de Porto qui transportaient les barriques de vin (vous pouvez même faire une petite traversé dessus) et finir par un apéro au bord de l’eau avec un ou plusieurs petits verres de Porto.

  • S’éloigner du centre :

Laissez-moi maintenant vous parler d’un de mes coups de coeur du voyage : Afurada. Ce petit village de pêcheur à l’Ouest de la ville semble s’être figé dans le temps. Toutes les maisons ont une façade différente, et sont très colorées. Et que dire des habitants qui semblent tous vivre en harmonie… Vous croiserez, sans nul doute, les gens dans les rues sur leurs chaises à discuter ou contempler les quelques visiteurs qui osent s’y aventurer. Tout ça, au milieu de petits restaurants qui font cuire leur poisson frais sur les grills extérieurs. Enfin bref, une vraie belle immersion ! Pour y aller, je vous conseille le ferry (1€) sauf si vous êtes ultra motivés comme moi et que vous êtes prêts à marcher, le long du Douro, les 3km aller et 3km retour depuis Vila Nova de Gaia ! 

Pour finir, si vous avez des envies de plage et de coucher de soleil, rien de mieux que d’aller à Foz de Douro avec le vieux tramway de Porto (3€ le trajet) ou le bus (1€85). Avec son fort, ses phares et ses petits jardins rien de mieux pour passer un bon petit moment détente.

  • La Gastronomie portugaise :

Parlons peu, parlons bien… Manger à l’étranger c’est quand même le nerf de la guerre haha ! Si comme moi, vous êtes du genre à tester la nourriture locale, vous devriez survivre aux habitudes culinaires portugaises. Le plat vedette, vous vous en doutez sûrement, c’est : La morue ( dite Bacalhau) ! Et sincèrement, même moi qui ne suit pas fan de poisson, j’ai adoré la cuisson traditionnelle sous forme de beignet fris (à tester chez O Tasco). Le deuxième plat phare, n’est autre que « La petite française » ou plus précisément la francesinha, une sorte de croque monsieur avec plusieurs viandes (jambon, saucisse…), du fromage, un oeuf et une sauce légèrement épicée, plus des frites si le coeur vous en dit. Après ça, une bonne marche s’impose mais c’était bien bon (à tester chez le meilleur de la ville le Café Santiago) ! Et pour finir vos repas, rien de mieux que d’aller acheter des petites pâtisseries portugaises à tomber à la confeitaria do Bolhão : les Pasteis de Nata (sorte de flan dans une pâte feuilletée) ou les Bolas de Berlim ( traduisaient les boules de Berlin, qui sont des beignets fourrés à la crème pâtissière) !

  • Se déplacer dans porto :

Le centre de Porto n’est pas fait pour les cardiaques ou les faibles du genou… Je ne m’attendais pas à faire autant de sport en arrivant là-bas.  C’est une ville extrêmement vallonnée, avec des pentes qui vous feront monter le palpitant ! Alors si vous êtes un peu frileux à cette idée, je vous donne quelques conseils pour vous déplacer autrement ! 

Si vous arrivez par l’aéroport, rien de plus simple que de prendre le Métro E direction le centre ville. Attention, quand vous achetez vos premiers titres de transport vous devez payer les 60 centimes de la carte Andante (qui est rechargeable par la suite). De plus, vous ne pourrez pas utilisez cette carte pour deux personnes en prenant deux trajets par exemple, vous êtes obligés d’en faire une pour chacun, donc si vous êtes deux vous devez renouveler l’opération de paiement 2 fois (pas très pratique si vous êtes nombreux…). Le prix d’un trajet varie selon votre zone de trajet mais ne dépasse pas les 1€85. Cette carte est valable pour le métro et les bus de la ville. Pour une escapades plus folklorique, vous aurez le choix entre les vieux tramways qui parcourent la ville (3€ par personne), le funiculaire pour descendre à Vila Nova de Gaia (2€50) ou des petites croisières à bord des Rabelos. Pour plus d’infos sur tout ça c’est par ici.

 

J’espère vous avoir donné envie de visiter cette jolie petite ville de Porto. Un week-end ou 3 jours vous suffiront pour faire plein de choses là-bas, vous pouvez donc y aller n’importe quand dans l’année. Sur ce, je vous souhaite de beaux voyages, et n’hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé de cette ville une fois l’avoir visitée !

 

Camille G.

4 réflexions sur “ Porto

  1. Je prends le temps de te lire et j’adore !!! Déjà, ton texte est sympa, frais et donne envie et côté pratique, c’est génial ! Miss bons plans, j’adore ! Sûre que lorsque j’irai à Porto, je suivrai tes conseils ! Merci !

  2. Bonjour Camille…
    Très bon reportage, ça peut me donner des idées car ma femme et moi envisageons un petit trip de long week-end durant l’hiver et le Portugal est justement notre cible !
    À quand ton reportage sur Lisbonne ?
    À bientôt, longue vie et prospérité🖖

    1. Haha bah j’ai pas prévu d’y aller tout de suite donc on verra…
      Merci pour ton commentaire en tout cas. J’suis contente que ça t’ait plu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *