La justice « c’est pô juste »

Après avoir vu le film « La voie de la justice » qui parle de l’histoire vraie de Bryan Stevenson, brillant avocat, qui décide de combattre l’injustice et de défendre les condamnés à tort aux Etats-Unis, j’ai commencé à me poser des questions. Le film est extrêmement touchant, il suit un condamné à mort innocent, comme beaucoup d’autres aux USA, et je vous conseille vivement d’aller le voir. Mais aujourd’hui, et grâce à ce film qui m’a permise de réfléchir donc, j’aimerai vous faire par des mes pensées sur la justice. La justice est-elle vraiment juste ? (Vous avez 4h… !)

 

Aristote a dit : “Ce qui est juste est quelque chose d’égal”. Alors la justice et l’égalité c’est quoi ? La justice c’est se conformer au droit et l’égalité ne pas créer de hiérarchie. Alors, avant de vous rappeler un peu trop vos cours de philo, je voudrais d’abord vous parler de la justice en tant qu’institution. La justice, est une institution qui fait appliquer des lois dans un Etat de Droits. La justice, en tant qu’institution, s’applique à qui ? A tous les membres d’une communauté donnée. A ce titre, nous pouvons dire que la justice est donc juste. Elle est valable de manière égale pour chaque citoyen du groupe régit. Tout le monde est soumis aux mêmes lois qu’on le veuille ou non (on pourrait arguer le contraire mais ce n’est pas mon propos aujourd’hui). « Nul n’est censé ignorer la loi » nous dit l’adage. Et autant vous le dire tout de suite, les livres de Droits sont à la justice ce que la Bible, enfin le nouveau testament, est à la chrétienté. Rétrécissons donc notre vision maintenant. Le Droit (institutionnel) en soi c’est quoi ? C’est tout un ensemble de lois. Pour autant, le droit français (nos fameux petits bouquins rouges, bible oh ma bible…) est soumis à quoi ? A notre constitution d’abord. Le droit français ne doit, à ce stade, ne jamais être anticonstitutionnel (c’est pour ça que nous avons un conseil constitutionnel qui vérifie nos lois). Ensuite et maintenant depuis pas mal de temps, le droit français est aussi soumis au droit européen, qui est lui même soumis au droit international etc… C’est ce qu’on appelle la théorie « de hierarchies des normes ». Peut-être, d’ailleurs, que tout en haut de votre pyramide se trouve la déclaration universelle des droits de l’homme. Donc si hiérarchie existe, Egalité ne peut exister. Le droit constitutionnel n’est donc pas « juste ». 

Sortons des institutions et découvrons pourquoi la Justice n’est pas égale et donc pas juste. La Justice se place toujours dans un contexte de droit. Et dans le droit, nous retrouvons nos petites normes ou règles, sont-elles justes ou non ? Et bien, non. Pourquoi ? Parce que quoi qu’il arrive, ces lois ou règles sont dictées par des hommes qui ont une perception bien personnelle de la vie. Nous avons nos croyances. Par exemple, « liberté, égalité, fraternité » ce sont 3 croyances. Mais elle ne vivent pas vraiment de manière égales en nous. Par exemple, prenez la paix et la liberté, ce sont sûrement 2 choses auxquelles vous croyez. La liberté et la paix sont deux concepts qui a un moment donné dans notre cerveau sont rentrées en conflit. Si tu es réellement libre, alors tu peux faire ce que tu veux. Sauf que si tu fais ce que tu veux, tu peux très bien tuer quelqu’un. Or la paix, c’est vivre dans le respect de la vie d’autrui. Qu’est ce que les hommes ont donc décidé ? Ils ont décidé que la Paix était plus importante que la Liberté ! Nos croyances ne sont pas égales ! L’être humain ne peut-être juste comme le dit Aristote. Nous hiérarchisons ces croyances et agissons en fonction. Du coup, toutes nos normes ou lois, puisque ce sont des êtres humains soumis à leur petit cerveau de croyants, lui-même soumis à un schéma qu’on ose appeler « la dissonance cognitive » (je ferai un article la dessus), la justice ne peut-être égale et donc juste. Dans un monde où donc par exemple, la Paix prévaut sur la Liberté, et que sais-je encore, nous avons crée des lois qui dictent nos Droits et nos Devoirs. C’est comme ça, que fût un temps dans notre justice les femmes n’avaient pas le droit de vote et les enfants n’existaient même pas en tant qu’individus. Puisque dans le conscient ou l’inconscient collectif des législateurs, les femmes et les enfants n’étaient pas l’égal des hommes. Et entendons nous bien, dans une société bourrée de préjugés conscients et inconscients, nos droits institutionnels ne peuvent pas être égalitaires. Ils ne le sont pas d’ailleurs, ils sont équitables ! Notre Justice dans un esprit plus philosophique ne peut donc être égale, à cause de la hiérarchie de nos croyances, elle n’est donc pas juste selon la définition d’Aristote. 

Ainsi pour aller plus loin, c’est selon moi, pour résoudre un conflit entre une vie en société harmonieuse et d’autres croyances que l’Homme a crée l’Etat de Droits. C’est ainsi qu’est née la fameuse phrase « Tous les hommes naissent libre et égaux en droits » et pas « Tous les hommes naissent libre et égaux tout court ». Ce que certains semblent ignorer… Ce qui, en soi, nous empêche d’être totalement libre. Et si l’ être humain n’est de toute façon pas juste parce que ses croyances ne sont pas égales, alors peut-être devrions nous rétorquer à Aristote que « ce qui est juste, est ce qui est harmonieux… », c’est d’ailleurs plus ou moins la pensée de Platon.

 

Camille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *